Catherine Denece-Jullien

Ostéopathie - Feng shui



Être vertical

 


La posture est ma passion parce qu’on ne peut pas parler de bien être ni de santé tant qu’on est replié sur soi.


 


C’est parce que la force de pesanteur attire l’homme vers le bas, qu’il va pousser vers le haut pour se dresser dans sa verticalité. Il est alors complètement debout, à la mesure des efforts investis et de l’énergie qui aura été consacrée à son désir de trouver sa place sur terre.

 

 


Un corps dressé sur son axe (la colonne vertébrale) devient comme un arbre, dont la sève, depuis ses racines dans le sol, alimente chacune de ses feuilles.
La posture est un élément essentiel de l’équilibre corporel. La verticalité s’inscrit sur un bassin cambré, point de départ d’une colonne qui se place alors en arc et non dans une rectitude rigide. Les orteils sont à l’aplomb des hanches. Le diaphragme s’ouvre, la cage thoracique se déploie.


 

 


L’homme présente sa face, il ne se redresse pas, il EST.
Dans cette attitude d’ouverture, l’air entre librement à l’inspiration. Il n’y a plus besoin de pomper l’air en tension. On se laisse inspirer. On se laisse respirer. Les échanges cellulaires sont facilités. La circulation sanguine, énergétique, neuronale est fluide. 

 

La puissance énergétique vitale, devenue disponible, est activée. Elle alimente chaque cellule, qui retrouve toute sa physiologie, appelant sans cesse la conscience à la vigilance pour retrouver cet équilibre. Le corps se déploie dans un fonctionnement optimal : il est en santé.


 


La verticalité qui se dresse sur des courbes, ancre le corps à la fois dans la solidité et la mobilité vivante.
Un corps dont le poids repose sur les orteils, est propulsé vers l’avant à chaque pas. Il est en marche. Il avance. Bon pied, bon œil, le regard se place.

 

 


A l’inverse, être sur ses talons, c’est rester en retrait, dans une forme d’attachement au passé.
Se tenir debout, c’est trouver son axe vertical, mais également son lien horizontal. Les pieds sur la terre, la tête dans le ciel, le soleil dans le cœur qui rayonne, c’est vivre la pleine dimension de l’être dans le corps…. Avec élégance.